Raid Patate 2012

 Après avoir séché le Jura’4 pattes pour cause de fatigue, Renaud et moi tentions de nous remettre en jambe pour finir cette saison. A deux semaines du Saucona, le raid des Chauds Patates était une bonne alternative pour se changer les idées et faire une petite virée dans les Alpes, plus précisément à Cholonge sur le plateau de Matheysine, bordé à l’ouest par le lac de Laffrey et à l’est par le massif du Taillefer. Le rendez-vous est pris pour le petit parcours, le Raid Patate, dimanche 9 septembre 2012. A cette occasion, nous serrons accompagnés par Félix et Mathieu qui formeront une deuxième équipe de GR.

Dimanche à 6h du matin, Renaud passe me chercher pour filer direction la région grenobloise. Les yeux sont encore collés mais la voiture réveille tranquille les deux gaillards pour arriver vers 8h, retrouver Mat et Félix et retirer nos dossards. Le grand parcours est déjà parti depuis une bonne heure. Un petit café et nous filons nous préparer et attendre sagement le départ. Nous croisons l’équipe ATEA, le ton est donnée, il y aura du niveau même sur le petit tracé. Après un petit briefing, le départ est donné à 9h sur les VTT. Tout le peloton suit un ouvreur pendant une dizaine de minutes jusqu’au retrait cartes de VTT’O. Nous prenons les roues de Félix et Mat qui prennent aussi celles des ATEA. Une fois les cartes récupérées, nous conservons cet ordre et ATEA impose un bon rythme d’entrée de jeu jusqu’à la première balise, devant laquelle on passe en la ratant nous valant un demi-tour. Nous repartons mais ATEA et les GR ont déjà filé. Au détriment d’une réflexion plus précise, nous suivons deux ou trois équipes qui nous mènent droit dans un mauvais choix d’itinéraire…10 minutes de montée et une descente droit dans le pentu garnie d’arbres et de buissons plus tard, nous rattrapons le bon chemin mais au fin fond du peloton. Voilà, en 30 minutes de courses, je viens de prendre une bonne claque sur ma motivation. Renaud me regonfle et décide de repartir du bon pied : « Écoute, ce n’est pas grave, notre raid commence maintenant… ». Le mal était fait, un départ trop rapide, quasi à jeun, un détour, qui pour une fois « n’était pas joli » me mettent les jambes dans le dur. La journée va être longue. Renaud ouvre le bal et embraye le pas sur les autres équipes. Nous remontons de nombreux concurrents : « Damien t’es là ? » « Oui, c’est bon j’arrive !» Increvable le Renaud, après un long portage et quasiment 400m de dénivelé depuis le départ, nous arrivons au parc à vélos situé à la station de l’Alpe du Grand Serre.

VTT_Chaud_Patates.jpg

Nous posons les VTT, une dizaine d’équipes est déjà arrivé ici, et partons sur la via-ferrata. Bon, c’est une via plus qu’abordable puisque je suis monté à peu près sans stress, sans trop d’intérêt et sans pression puisque le chrono était arrêté. La vue valait le coup d’œil et nous n’étions pas contre une petite halte pour apprécier cela ! Nous enchaînons avec l’épreuve de biathlon. Elle se composait d’une petite boucle typée trail un poil technique, de quoi nous monter le cardio avant d’abattre les 5 cibles au fusil et de passer le relais au coéquipier. Gare aux cibles manquées, sinon nous devions faire autant de tours de stade que de pénalités. Le miracle eu lieu, ou sous la pression, Renaud pour m’imiter fit un beau 5/5. Nous économisons alors des forces et repartons illico faire la CO score au sommet des pistes. Seule contrainte, il faudra retourner aux vélos avant 13h.

DSC_8434.JPG DSC_8438.JPG

Renaud garde les rennes de la CO et part droit dans la pente. Il prend l’option « attaquer par l’est et revenir par l’ouest pour récupérer le maximum de balise ». En 2 balises, nous montons plus de 250m de dénivelé et je continue à en baver alors que Renaud est en pleine balade. Ces choix sont très fins, justifiés et toujours dans le mille. Il avait tout le temps qu’il voulait pour réfléchir en m’attendant arriver la langue par terre… Ça paye ! Nous faisons un sage 12/14 et 25min avant la barrière horaire. Nous redescendons et recroisons les ATEA qui ont tout récoltés, tout comme les suisses de Neuch’Aventure et les GR. Ce fut une très belle CO dans un bel environnement, sur une carte bien tracée et surtout avec beaucoup de variation de courbes de niveau ! J’entends encore Renaud « Heureusement que j’ai strapé ! » tellement le terrain était accidenté…

CO_Chaud_Patates.jpg

L’impasse sur les deux balises fut un bon choix, les premières crampes se font sentir et j’ai qu’une hâte : remonter sur mon vélo ! Il ne reste plus qu’à rentrer. Le VTT’O est simple en terme d’orientation mais assez costaud techniquement avec de belles descentes jusqu’à Cholonge. A cette heure, impossible de savoir qu’elle était notre position au classement général. Nous espérons être dans les 10. Arrivés à Cholonge, une dernière épreuve nous attendait : une CO mémo dans le village. A son tour Renaud est dans le dur et les crampes sont là. Je mémorise deux balises et lui trois. Il me guide et je pars faire le « chien fou » de poste à poste. Ce fut une petite CO rapide et facile, parfaite pour finir la journée. Neuch’aventure et ATEA sont déjà arrivés. Pas de nouvelle de Félix et Mat… Nous voyons arriver Félix, seul : « Mat s’est fait la cheville… » Il fait quand même la CO mémo et nous retrouve.

120909_01.jpg

 

Une fois n’est pas coutume, ce n’est pas Renaud qui ne finira pas le Raid mais Mathieu, victime d’une entorse à la cheville à la fin de la CO Score. Félix enchaînera malheureusement tout seul et hors-classement. Après un bon repas sous un grand soleil digne de l’été indien de ce mois septembre, l’heure est aux podiums. Sur le grand parcours, le NOSE l’emporte devant Lafuma-Vibram. Sur notre parcours, au classement général, l’équipe mixte de Neuch’aventure l’emporte ! Place au classement « Homme », après un gros cafouillage, Félix et Mat se retrouve premier et par surprise Renaud et moi deuxième. C’est la stupéfaction pour tout le monde, « c’est ATEA devant ! ». Nous redescendons du podium pour tenter de leur rendre la victoire. Après une bonne demi-heure de vérification, un « bug » de l’informatique les aurait déclassés. Le classement est retiré et les choses rentrent dans l’ordre : 1- ATEA, 2- GR, 3- Hot two. A noter que si Félix et Mat avaient fini, nous aurions pu faire une belle photo sur les deuxième et troisième marches du podium. Une prochaine fois !

DSC_8638.JPG

Pour conclure, nous pouvons dire que le raid organisé par les Chauds Patates est vraiment une belle épreuve sportive dans un beau cadre alpin, même sur le petit parcours ! Et souhaitons un bon rétablissement à Mathieu !

 

10 réflexions au sujet de « Raid Patate 2012 »

Laisser un commentaire