Compte-rendu de l’Aventure Chablaisienne 2012 vue par des p’tits teigneux.

 

Fin mars, Marine (la petite) et moi nous inscrivons sur à l’Aventure Chablaisienne, au bord du lac Léman, sur le format court, le P’tit Teigneux, avec 45km et 1200m positif annoncé, histoire de pouvoir s’expérimenter sur une journée et pas trop se cramer avant la TGV en fin du mois.
Malheureusement, Marine se blesse après l’Ardéchois et je me retrouve à la recherche d’un nouveau coéquipier. Je me fais une raison. Je ferai l’impasse sur ce raid pour rester en forme. La série noire continue chez les GR et c’est Morgane puis Renaud qui déclarent forfait laissant respectivement orphelins Anne-Laure et Thierry. Thierry s’engage tout de même sur le Grand Coriace avec l’inépuisable Jérome. Après une petite hésitation et une discussion avec son genou, Anne-Laure bifurque sur le P’tit Teigneux et me relance pour être ma coéquipière de choc, une semaine avant le jour J.

Le rendez-vous est donné chez moi à Anne-Laure et Loïc pour un départ groupé direction Publier. Loïc fatigué par sa deuxième place décrochée le matin même au championnat inter-entreprises de Judo laisse le volant et “en voiture Simone”!

Arrivés vers 19h00 au campement des GR, nous retrouvons nos 6 équipes (Marine, Marion, Mathieu, David, Seb, Félix, Laurent, Olivier, Vincent, Thierry, Jérome) engagés sur le Grand Coriace, tous bien épuisés après cette première journée d’épreuves très longue et surtout très technique. Malgré tout, nous les félicitons chaleureusement. Félix, Laurent, Marion et Mathieu nous gratifient de très belles places au terme de cette première journée, respectivement premiers et troisièmes de leurs catégories. Quand à nous, les “Ptits”, Emilie, Gilles, Loïc, Anne-Laure et moi, nous nous regardons et les premières déclarations tombent: “si c’est comme aujourd’hui, la journée de demain va être dure pour nous…” Pas de problème, nous ouvrons quelques bières, nous tronçonnons des rondelles de saucisson et tout rentre en ordre. Nous passons par la case “pasta party” avant d’aller se coucher de bonne heure. Tout le monde est confortablement installé dans sa tente, bonne nuit!

5h30, les premiers zip des tentes commencent à chanter et tout le camp de base se réveille doucement. Le ciel est gris et menaçant. Nous croisons les doigts pour que ça se maintienne et partons au p’tit dej’. Les derniers préparatifs sont bouclés et l’heure du départ approche. Malheureusement, toutes les équipes ne sont pas à la fête, Seb’ et Dav’ renoncent à leur deuxième journée bien entamés physiquement.

15 minutes avant le coup de pétard, Anne-Laure et moi peaufinons quelques détails techniques et tactiques. Nous partirons dans le gros du peloton et nous en ferons le minimum, faisant l’impasse sur les balises optionnelles et ne pas risquer de se rater en orientation, qui sera à ma charge. Nous retrouvons Vanessa ainsi que ces coéquipières, et Claire, la binôme de Loïc pour l’occasion. Tout le monde s’encourage chaleureusement!

Go! Les Grands Coriaces partent devant et nous partons pour une section d’échauffement en trail pour récupérer les VTT.

La première section VTT débute par un long bouchon pour s’éloigner d’Amphion. C’est la panique, tout le monde met le pied à terre à la moindre difficulté. Le peloton commence à s’étirer et nous commençons à rouler plus sérieusement. Au niveau de la carte, pas de problème, tous les concurrents se suivent encore. Je prend en ligne de mire les équipes mixtes devant nous pour débuter la remonter, mais chut il ne faut pas le dire à Anne-Laure. Comme si de rien n’était, nous avançons bien et de plus en plus de groupes se forment à la moindre intersection pour trouver leur chemin. Nous sommes bien dans la carte et prenons des décisions rapides ce qui nous permet d’ouvrir la voie jusqu’à section suivante.

A peine arrivés sur le PC, nous nous ravitaillons et nous retrouvons Marine, Vincent, Thierry et Jérome à l’attaque du trail’O. Impossible encore de savoir où en est le classement, tant mieux. Nous partons sur les chapeaux de roues et débutons un course poursuite très fair-play avec des concurrents mixtes. La grosse difficulté de cette section sera l’approche de la balise n°10, droit dans la pente. Anne-Laure me calme un peu, j’en profite alors pour la motiver et anticiper sur la balise suivante. Ça va être très bon! De 10 à 13, il va falloir couper à l’azimut dans la descente! A peine le temps d’arriver en haut, de respirer un peu, apprécier le paysage, en avant les sangliers! Bingo, ça paye, nous arrivons pile-poil sur la balise et distançons nos concurrents directs. Ce sera malheureusement d’ailleurs la seule fois où nous pouvions nous amuser à faire des coupes franches en orientation…

Retour sur les vélos et les premières crispations de crampes apparaissent. L’enchaînement est dur. Nous partons alors sur une petite section de VTT sans tracas, sans difficulté technique non plus, pour rejoindre la CO. Commence ici aussi le premier mano à mano avec des concurrents mixtes plus sérieux, les jeunes Salomon Raid. Nous arrivons roues dans roues. La pression monte et nous nous prenons au jeu!

Nous récupérons la carte de CO au 1/8000. Le but étant de valider le maximum de balises en 40 minutes. L’objectif est fixé à 10 balises sur 16 pour ne pas prendre de pénalité. Je continue sur l’orientation mais dès le début je suis dans les choux, à l’opposé d’où je pensais être. Après m’être fait remonter les bretelles par ma coéquipière, changement de stratégie, Anne-Laure orientera toute la section. Le raid se joue là! La carte est très précise et le périmètre est ouvert et très varié, un vrai bonheur! L’orienteuse m’hurle les infos et je file débroussailler les balises, ça continue de bien fonctionner et ça me permet de me changer les idées. Nous croisons les Salomon Raid un peu plus à la peine avant de filer clôturer la CO. Nous sommes dans les temps avec un 10/16 comme prévu!

Dernière section de VTT jusqu’à l’arrivée! Nous ne perdons pas de temps et repartons fissa! Après 5h de courses, ma lucidité commence à être bien entamée et beaucoup d’hésitations surgissent sur l’itinéraire, nous obligeant à faire des aller-retours et des stops qui s’avèreront inutiles car toujours sur le bon chemin… Ce qui devait arriver arriva, les Salomon Raid suivis des Gourmands de Neuchatel nous rattrapent pour un tirage de bourre jusqu’à la plage du lac Léman! Pression! Toujours aucune idée du classement, mais nous sommes certains d’être un top5! Ça pédale fort, les trois équipes sont sur la plaque.

Nous posons les VTT et sprintons jusqu’aux canoës. Chacun son boulot! Anne-Laure assure le pilotage et je me mets devant pour bourriner. Les jeunes nous déposent dans cette section et restons dans le sillage des Gourmands. Je suis cuit! Les coups de pagaie sont aussi décousus qu’inefficaces. C’est sympa le canoë mais sans intérêt sur un lac, dommage. Cette épreuve aura au moins le mérite de finir nous épuiser.

Sortis de l’eau, nous courrons, enfin nous essayons car les cuisses se sont bien durcies, sur le “biathlon”, plutôt sur l’épreuve de tir. Miraculeusement, nous alignons les 10 cibles pour nous faire gagner un bonus de 20 minutes, indispensables pour jouer la gagne!

Après 6h15 de course et plus de 63 kilomèrtres, nous franchissons la ligne d’arrivée heureux d’en finir mais dans l’attente des classements. Le speaker nous reconnaît: “Encore des Gones Raideurs!”. Sur la feuille d’arrivée, qu’une seule équipe est inscrite en 5h36. Le top 4 se joue alors. Première mise à jour des chronos, nous sommes troisièmes. Je suis super content! Deux réclamations sont portées par les Salomon Raid car ils ont confondus une balise de la veille avec la n°2 d’aujourd’hui le matin et car la n°28 n’a pas été validée, sûrement un problème électronique… Nous leur offrons cette balise réduisant ainsi leur pénalité d’une heure au lieu de deux. Nouvelle mise à jour,  après recomptage, nous sommes officiellement deuxième! Au top!
Anne-Laure et moi nous félicitons en improvisant un apéro au bord du lac pour voir passer les autres concurrents du P’tit Teigneux et du Grand Coriace.

C’est donc une très belle journée qui s’achève ici. Par chance, nous sommes passé entre les gouttes malgré une météo capricieuse. Un très beau raid ce P’tit Teigneux avec une chouette coéquipière et des Gones Raideurs toujours aussi motivants de bon humeur et présents. Félicitations à tous! Bravo à Marion et Mathieu pour leur deuxième place. Merci à ma coéquipière qui a supportée les “Aller Anne-Laure! Aller Anne-Laure! On remonte!”  toute la journée, pour ce beau podium avec en prime, la palme du fair-play attribuée par l’organisation. Je regrette juste que le parcours n’a pas été un peu plus technique en VTT, bien trop roulant pour être réellement intéressant.

Bref, j’ai fait mon premier podium!

La Traversée du Vercors par 2 Gônes

Au mois de février, le Tour des Glaciers de la Vanoise se profile, il est grand temps de penser à ce préparer sérieusement. C’est donc autour d’une bière que Renaud me propose d’aller faire le tour du Mont Blanc en 4 jours. Il nous faut de la pente, du dénivelé et de la longueur pour la préparation. Je valide et je signe. On planifie le trail de Mirmande entre temps.

Quelques mois plus tard, la neige est encore bien présente sur les hauteurs. Il faut changer de programme. Prise de température dans la région et Renaud opte pour la traversée du Vercors en 3 jours en partant de Grenoble jusqu’à Die.

7ème Raid du Haut de l’Arc 2012

Salut les GRs,

Certains le connaissent déjà, mais je fais un petit coup de Pub pour ce Raid organisé par un ami le dimanche 4 mars. Deux formats (30 ou 60 km) sont au programme mêlant CO, VTT’O, Ateliers de tir et de corde, dans un très beau cadre au pied de la Sainte-Victoire.
N’hésitez pas à vous inscrire pour débuter la saison des raids natures, en plus dans le sud de la France!

Pour plus d’infos: 7eme Raid du Haut de l’Arc