A l’assaut de la Montée du Mont Thou

La saison est bientôt finie, et à une semaine de ma dernière course (la Mégalo Night), samedi 8 décembre, soirée des Lumières à Lyon, je pars pour la Montée le Mont Thou à la lueur de ma frontale, sur notre terrain d’entraînement.

Un petit contre-la-montre est organisé par le Saône Monts d’Or Nature au départ de Saint-Romain-au-Mont d’Or. Le parcours monte au plus court sur le Mont Thou, soit 3km pour 400m de dénivelé. Toutes les 30 secondes, la centaine de concurrents sera lâché pour cette courte ascension rythmée.

Nous sommes six Gônes Raideurs sur la grille de départ : Stéphanie, Marion, Julie (encore une autre), Loïc, Mathieu et moi. Après 20 minutes d’échauffement pour se dégourdir les jambes par ce temps glacial, nous nous dirigeons vers le starter et attendre notre tour. Le parcours s’annonce gras et piégeux avec un finish les pieds dans la neige.

Julie ouvre la voie, 30 secondes juste devant moi. Je la rattrape dans le premier raidillon au stade du village après 150 dans les ruelles jalonnées de luminions pour tamiser l’ambiance. Le premier effort est rude et le terrain est déjà difficile mais une corde est judicieusement placée pour grimper sans pépin. Le chemin s’ouvre sur une trace plus connue qui nous mènera au sommet.

Au bout de 5 minutes de course, le souffle est déjà fort et je redoute que l’ami Mathieu me reprenne. J’arrive à doubler 2 concurrents et je suis sur la réserve, en craignant de ne pas avoir assez d’énergie pour le final que je connais parfaitement. Toujours dans l’économie, je continue mon petit bonhomme de chemin illuminé par des bougies au sol et sous les encouragements des courageux signaleurs.

Après quelques relances, la forêt disparait et fait place à la prairie enneigée du Mont Thou. C’est la fin, un dernier petit effort et je serai en haut. Je double l’ami Jean et colle aux basques d’un autre concurrent sur lequel je suis revenu. La vue est bien dégagée là-haut. Sous des chaleureux applaudissements des bénévoles et des accompagnateurs, je franchis la ligne d’arrivée en 21min11s, relativement serein sans être dans le dur. Je ne perds pas de temps, me rhabille chaudement en attendant les autres GR et savoure une bonne soupe bien chaude.

Matthieu arrive tout juste et nous descendons encourager les autres qui ne devraient pas tarder. Une fois toute l’équipe réunie et félicitée, il nous reste plus qu’à redescendre en courant jusqu’au village. Une fois en bas, vin chaud et marrons grillés nous sont servis gracieusement pour patienter et nous réchauffer, mais trop impatients, nous n’attendrons pas les podiums qui tardent à venir. Dans la soirée, nous apprendrons que Marion a fini troisième féminine et pour l’histoire, juste devant Cathy Dubois.

Les résultats : http://saone-mont-dor-nature.com/Resultats-Montee-du-Mont-Thou-Led.html

Cette Montée du Mont Thou est une petite épreuve très sympathique et conviviale malgré ce froid de canard. Je suis satisfait de ma petite performance avant de partir avec Mathieu dans la région d’Azay-le-Rideau pour 10 heures de CO nocturnes.

Félicitations encore à tous et l’occasion était vraiment trop bonne de voir Lyon éclairée en pleine fête des Lumières.

 

3 réflexions au sujet de « A l’assaut de la Montée du Mont Thou »

Laisser un commentaire